Voir la vidéo d'e-monsite

Spectacle Vamp Privee.com à Saint Vulbas le 15 novembre 2019

15 vendredi novembre 2019

20h30

Centre International de Saint Vulbas

27.50 €

Zoom sur l'artiste

Plus d'infos sur le spectacle Vamp Privee.com à Saint Vulbas

Le spectacle Vamp Privee.com a lieu dans le cadre du festival La Centrale Du Rire 2019.

La Centrale du Rire

1er Festival d'Humour

C'est la Gisèle Rouleau des « Vamps », vous savez, la grosse méchante au caractère bien trempé qui martyrise sa copine Lucienne avec sa mauvaise foi, son franc parler, sa « ravissante » robe orange bien criarde, ses bas à varices et sa langue bien pendue.

Dominique de LACOSTE est née à Villefranche-sur-Saône. Après avoir passé sa scolarité chez les bonnes soeurs à Notre-Dame de Meudon (personne n'est parfait), elle passe son bac puis commence des études de droits à Nanterre et à Malakoff mais abandonne lâchement ne se sentant pas l'âme d'une juriste. Elle entame ensuite des études d'animation socioculturelle en enchaînant les petits boulots (vendeuse, classeuse aux impôts, téléphoniste, traductrice sans oublier la cuisine et, ...la plonge).

Elle prend aussi des cours de théâtre à la MJC de Paris Briançon et apprend « sur le tas », dans la rue, à Beaubourg, ou de café-théâtre en MJC et Centre culturels, ... En octobre 1977, elle rencontre celle qui deviendra sa comparse des « Vamps », Nicole AVEZARD. Leur tout premier duo, « Praline et Berlingotte » tournera dans toute la France entre 1980 et 88. Viendront ensuite, Les Vamps que l'on verra au « Petit Théâtre de Bouvard » mais aussi et surtout dans « La Classe ».

Le duo connaitra presque 20 ans de succès.

Dans le one woman show “Vamp privée.com”, qu'elle propose au Festival de Saint-Vulbas, Dominque de Lacoste reprend le rôle la Vamps, Gisèle Rouleau. Les années passent et Gisèle Rouleau se sent de plus en plus isolée dans son quartier.Ca manque d'animation à part les neuf enterrements proches qu'elle a suivis récemment. Tout le monde vieillit, sauf elle, bien entendu!!! Son grand rêve: intégrer une maison de retraite où elle pourrait régner en despote et tirer profit, comme d'habitude, de la fragilité de ses congénères. Seulement, voilà: une maison de retraite, ça coûte cher...

Gisèle va donc mobiliser toute son énergie sur les mille et une façons de se faire rapidement un magot conséquent: - Trouver un prétendant docile et nanti.

- Sous couvert d'humanitaire, exploiter les « vagues » migratoires.

- Surfer sur les phénomènes de mode en créant ses produits dérivés.

Arrivera-t-elle à atteindre son but ?